Devra-t-on travailler jusqu’à 70 ans?

Comment un couple d’ingénieurs qui gagne correctement sa vie peut-être à sec ou presque à la fin du mois? Sera-t’on obligé de travailler jusqu’à 70 ans? Ce sont les questions que je pose régulièrement à mon homme; plutôt à la fin du mois en général.

Avec 2 enfants et 2 boulots, nos vies sont bien occupées et généralement nous préférons faire autre chose que nos comptes puisque nous avons l’immense chance de ne pas y être obligés. Ces questions étaient donc plutôt de l’ordre de la réthorique jusqu’au jour où nous avons rencontré Jay & Charlotte lors d’un diner chez des amis.

Nous étions invités a fêter Halloween chez des gens que nous venions de rencontrer. Nous avions pris une baby-sitter et étions ravis de passer une soirée sans les enfants. Nous avons très rapidement sympathisé avec Jay & Charlotte. Jay venait de passer 3 semaines en Roumanie. Il avait adoré Bucarest, la conduite un peu folle, les serveurs désagréables dans les restaurants, les paysages magnifiques du Maramures et plein d’autres choses qui nous rappelaient nos belles années passées à Bucarest. Charlotte pensait que j’avais 32 ans, j’étais donc ravie.

Jay & Charlotte, eux, avaient vraiment 32 ans et déjà monté et coulé 2 boites, changé de boulots 1 ou 2 fois et ont surtout pour projet de s’arrêter de travailler à 50 ans. Apres avoir cru à une blague, je me suis vite rendu compte qu’ils étaient très sérieux et avaient un plan solide.

Leur objectif est l’indépendance financière; d’autres ont réussi avant eux. Les références dans le domaine sont notamment Mr and Mrs Money Moustache (indépendants après 10 ans de travail salarié).

budget

Jay explique que pour être indépendant financièrement, il faut se construire rapidement un capital. Comme il est compliqué de gagner plus, le plus efficace est de dépenser moins. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils sont venus avec leurs enfants. Une baby-sitter coûte cher et ne rend pas plus heureux. Avant chaque dépense, ils se posent la question : en ai-je vraiment besoin? Est-ce que je serai plus heureux ensuite? La question du bonheur est intéressante : ainsi, une étude réalisée dans les années 70 (parue dans le Journal of Personality and Social Psychology) démontre qu’au bout de 3 mois, les gagnants à la loterie ne sont pas plus heureux que des personnes devenues paraplégiques à la suite d’un accident de voiture! Cette étude comparant des situations extrêmes illustre bien que l’argent ne fait pas toujours le bonheur.

Jay continue de donner des exemples de la vie quotidienne, celui qui m’a le plus marqué est le café acheté au Starbucks tous les matins (plutôt que celui gratuit du boulot), et sa démonstration est implacable: 4 euros tous les jours pendant 15 ans représentent 14.600 euros ; si cet argent  avait été placé il aurait rapporté 21.000 euros! Vu sous cet angle, le café du lundi matin n’aura plus le même goût…

En rentrant à la maison, nous avons payé la baby-sitter, calculé que si nous ne changions pas nos habitudes de sorties nous dépenserions une petite fortune en baby-sitting sur 10 ans et mon homme s’est plongé dans l’analyse de nos dépenses.

mrs cat's eye

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *