Vivre simplement et être heureux


Le concept de retraite anticipée et d’indépendance financière est séduisant, mais il implique d’économiser au maximum et donc de faire preuve de frugalité au quotidien.

Lorsque j’aborde le sujet avec mes amis ou ma famille personne ne reste indifférent. Nombres d’entre eux nous soutiennent et trouvent la discussion que nous avons ouverte intéressante. Certains ont même déjà un mode de vie frugal. En revanche d’autres sont plus dubitatifs et l’objection qui revient alors le plus fréquemment est qu’il faut profiter de la vie et se faire plaisir. Ceci sous entend généralement qu’économie et frugalité ne sont pas compatibles avec le bonheur.

Certes il vaut mieux être riche et en bonne santé que pauvre et malade. Et globalement dans un pays donné les riches sont en moyenne plus heureux que les pauvres.  Mais les classements internationaux montrent que les  pays les plus riches ne sont pas systématiquement plus heureux que les pays les plus pauvres. La question de la corrélation entre bonheur et argent est très complexe et fait d’ailleurs le sujet d’études scientifiques poussées depuis les années 70.

L’économiste Richard Easterlin a constaté au travers d’une large enquête menée dans les années 70 aux États-Unis que l’accroissement des richesses n’entraînait pas nécessairement celui du bonheur. Malgré l’énorme croissance que les États Unis connaissaient à l’époque la proportion d’américains qui se disaient heureux restait stable. C’est ce qu’on appelle désormais le paradoxe d’Easterlin. L’économiste met en avant 2 raisons principales. Tout d’abord l’homme est jaloux de nature et se compare systématiquement à ceux qui ont mieux réussi plutôt que de se satisfaire du chemin parcouru. Ensuite, « plus on en a plus on en veut » c’est le phénomène d’adaptation qui est une sorte de fuite en avant poussant pour toujours de consommation.

Les courants minimalistes et zéro déchets se multiplient. Plusieurs journalistes ont ainsi fait l’expérience de ne vivre avec quasiment rien pendant un an. Michelle McGagh est celle qui a récemment le plus fait parler d’elle. Elle n’a pendant un an acheté que le strict minimum. Les postes de dépenses qu’elle a conservé sont: prêt hypothécaire, assurance santé, impôts, aide à ses parents, dons à des organismes de charité, internet et téléphone, ainsi que 32 euros par semaine pour la nourriture, les produits d’hygiène pour elle et son mari. Elle s’est interdit toutes les autres dépenses. Si elle confesse que le début a été dur, elle conclut qu’elle a passé une année formidable. Elle a reçu plus ses amis à la maison, été voir des expositions et des concerts gratuits, s’est déplacée à vélo. Elle s’est concentrée sur le verbe « être » plutôt que sur le verbe « avoir » et s’est sentie beaucoup plus vivante dans ce nouveau mode de vie.

Depuis quelques mois nous avons modifié notre mode de vie. Nous avons commencé à randonner plus autour de chez nous. Nous invitons plus à la maison et donc sommes plus souvent invités (toujours avec nos enfants). Je me suis remise à courir dans la ville plutôt que sur un tapis de la salle de gym, et Mr BigCat ne se déplace plus qu’à vélo. Nous avons baissé le chauffage de quelques degrés dans la maison et portons des pulls et des chaussons. Nous ne jetons plus de nourriture. J’ai remplacé mes après-midis shopping par des sorties vélo ou trottinette avec les enfants. Nous ne remplaçons plus systématiquement nos objets en panne ou cassés.

Ce nouveau mode de vie nous convient parfaitement, il est plus écologique, et nous avons l’impression de profiter toujours autant de la vie qu’avant. Notre baisse de consommation est aussi associée à une envie de désencombrement de notre intérieur. Mr BigCat à l’intention de se lancer dans un grand ménage de printemps pour ne conserver que ce qui est utile. Je pense qu’on ne devient pas minimaliste du jour au lendemain, c’est un cheminement jalonné de victoires et de rechutes. Il va falloir que je sois vigilante si je ne veux pas retrouver toutes mes affaires en vente sur le bon coin un soir en rentrant à la maison 🙂

mrs cat's eye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *